Publié dans Cahier de vie, La classe de Nadège

ART :Carte à gratter/ scratchboard

Carte à gratter/ scratchboard

La carte à gratter est constituée d’une base de carton .

On y dépose en couches successives une pâte formée de kaolin ou de craie, de glycérine, de gélatine et d’eau.

Puis la carte est laminée sous une forte pression pour présenter une surface très lisse. Pour la carte noire, on ajoute une couche d’encre de Chine noire.

Le grattage de cette surface avec un instrument adéquat permet de révéler les couleurs sous-jacentes et donc de dessiner en contraste selon des techniques qui s’apparentent visuellement à la gravure.

INSPIRATION

Le dessin par grattage est connu depuis l’Antiquité. Le graffiti donnera au XVIe siècle, en Italie, le sgraffito, technique de décoration murale : le mur est enduit de plâtre noirci au charbon de bois, puis recouvert d’une fine couche de plâtre blanc. Il suffit de gratter la seconde couche pour faire apparaître la première et obtenir un dessin noir sur blanc.

Cette technique à été reprise au 19ème siècle en Grande-Bretagne et en France, mais son utilisation n’a été popularisée qu’au milieu du 20ème siècle en Amérique, quand il est devenu un moyen de reproduction populaire car il a remplacé la gravure sur bois, métal et linoléum. Cela a permis aux artistes de reproduire facilement leur œuvres  sans perte de qualité. Il permet une impression de qualité dans les livres, journaux, BD en une seule couleur. Des années 1930 aux années 1950, c’était l’une des techniques préférées pour l’illustration médicale, scientifique et de la publicité.

FAIRE UNE CARTE A GRATTER MAISON

https://www.youtube.com/watch?v=sBYSjkWJBg4

Des artistes contemporains s’approprient la technique et proposent des œuvres d’une incroyable précision qui créent l’illusion d’un image photo. ( voir photo ci-dessus)

Tournesol et argent  par Diana Lee

 



 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.