Publié dans nos expèriences

Une nouvelle expérience à tester !

Aïdan nous propose une expérience en sciences. Tentez de faire pousser des fanes de carottes à partir d’un morceau!!! Il nous envoie la notice pour que chacun.e puisse essayer !! Merci !

Envoyez moi vos photos !!!

comment faire ?
A vous d’essayer !

Juliette a essayé . Des fanes commencent à pousser!! Elle nous dit que ça marche aussi avec des navets !

Publié dans nos expèriences

Un défi en sciences !!!

André nous a envoyé un nouveau défi en sciences , il s’intitule :LE CHOCOLAT FOND!!!Envoyez moi vos photos, vos solutions , vos problèmes par mail ou par téléphone.

Merci André!

Au travail les scientifiques!!! Un conseil , lisez tout le défi avant de commencer !

LE CHOCOLAT FOND

Atelier coopération et tâtonnement expérimental en technologie

Consigne :

Faire fondre du chocolat enfermé dans un petit pot .

Matériaux acceptés :

Deux carrés de chocolat noir, un petit pot avec couvercle, transparent ou non. Tout ce qu’on trouve dans la maison.

Objets interdits : Tout ce qui peut faire une flamme.

Choisissez votre niveau de difficulté :

Niveau de difficulté : *

Contrainte : Faire fondre le chocolat sans le sortir du pot le plus vite possible.

Niveau de difficulté : **

Contrainte : Faire fondre le chocolat sans le sortir du pot le plus vite possible. Aucune matière solide chaude ne doit toucher le pot.

Niveau de difficulté : ***

Contrainte : Faire fondre le chocolat sans le sortir du pot le plus vite possible. Aucune matière solide ou liquide chaude ne doit toucher le pot.

Niveau de difficulté : ***

Contrainte : Faire fondre le chocolat sans le sortir du pot le plus vite possible. Aucune matière solide ou liquide chaude ne doit toucher le pot qui doit être le plus loin possible de la source de chaleur.

Présentation au groupe des réalisations :

Quels problèmes ont été rencontrés ?

Comment ont ils été résolus ?

Qu’avez-vous remarqué ?

Que vous apporté le fait de travailler en coopération (si vous avez travaillè en famille!!!)?

Vous avez le droit de manger le chocolat si vous avez réussi !

 

Publié dans nos expèriences

sciences 20/12/19

Enis et Kenza nous ont présenté leur expérience « Le verre d’eau retourné ».

1-On pose une feuille de papier sur un verre d’eau. On essaie de retourner le verre d’eau.

Observations:l’eau reste dans le verre . Si on ne tient pas la feuille avec une main l’eau trouve un passage. Le papier change de couleur il est plus foncé

Hypothèses:le papier empêche l’eau de passer pourtant l’eau devrait passer. Dans l’eau le papier va se déchirer et disparaitre ( mais pas complétement), par exemple dans la mer les papiers disparaissent  au bout d’un moment Le papier s’est comme une éponge l’eau pénètre et l’eau coule. .

 

2-mêm chose avec un verre en plastique percé au fond. L’expérience n’a rien donnée les élèves ne sont pas prêts.

3-On enfonce une paille dans un verre d’eau et on la bouche avec le doigt.

Observation quand on enlève le doigt l’eau sort de la paille

Hypothèse l’air a retenu l’eau dans la paille. La paille sert de ventouse . Ça ressemble à une pompe qui garde l’eau.

4-on soulève doucement un verre qui est dans l’eau.

Observation il y a de l’eau en haut du verre on voit une bulle d’air .

Hypothèse L’eau empêche l’air de sortir. Il faut qu’il y ait de la place. L’air qui était dans le verre avant de le mettre dans l’eau reste au fond du verre et ne peut pas sortir. C’est comme l’expérience de la paille.

 

Comment l’air produit une bulle ?

On pourrait essayer avec d’autres liquides .

Publié dans nos expèriences

Tâtonnement expérimental ça rentre dans le cadre

TATEX décembre 2019:classes CP/CE1/CE2/CM1/CM2

ÇA RENTRE DANS LE CADRE

Atelier coopération et tâtonnement expérimental en technologie

Consigne :Fabriquer un viseur avec des rouleaux en carton.

Plusieurs niveaux de difficulté :

Niveau de difficulté : *Contrainte : Lorsque vous avez terminé votre viseur, trouvez exactement comment faire pour qu’en regardant à travers, on puisse voir la porte de la classe en entier.

Niveau de difficulté : **Contrainte : Lorsque vous avez terminé votre viseur, trouvez exactement comment faire pour qu’en regardant à travers, on puisse voir la porte de la classe en entier. On doit avoir l’impression que les quatre coins de la porte touchent juste le cercle du viseur.

Niveau de difficulté : ***Contrainte : Lorsque vous avez terminé votre viseur, trouvez exactement comment faire pour qu’en regardant à travers, on puisse voir une chaussure en entier. On doit avoir l’impression que l’avant et le talon de la chaussure touchent juste le cercle du viseur.

Niveau de difficulté : ****Contrainte : Lorsque vous avez terminé votre viseur, trouvez exactement comment faire pour qu’en regardant à travers, on puisse voir une chaussure en entier, en se plaçant le plus loin possible. On doit avoir l’impression que l’avant et le talon de la chaussure touchent juste le cercle du viseur.

Présentation au groupe des situations :

Quels problèmes ont été rencontrés ?Comment ont ils été résolus ?

-trouver la bonne distance pour réussir les défis→se mettre assez loin la distance varie selon les viseur et la taille des élèves.

-Quelle est la forme pour le viseur→la meilleure solution est un viseur cylindrique avec une petite ouverture vers l’oeil et une grande ouverture en sortie.On peut aussi essayer une forme rectangulaire

-la chaussure n’entre pas exactement dans le cadre du viseur →mettre la chaussure dans le viseur, diminuer la taille d’entrée du viseur , varier la distance entre la viseur et la chaussure.

-difficulté à voir la chaussure quand on reculait trop→on retourne le viseur en mettant la sortie la plus grande vers l’oeil .

-les distances réussies pour le quatrième défi →2m77cm, 4m30cm,5m40cm.

Qu’avez-vous remarqué ?

Il faut faire varier la distance pour réussir à obtenir la bonne image.

Que vous apporté le fait de travailler en coopération ?

On a trouvé qu’il y avait trop de compétition entre les groupes surtout pour le dernier défi.

Liens avec des objets→




des jumellesune longue vuedes lunettes de vue



le viseur d’un arc,le viseur d’une arme à feuun appareil photo.


Les meurtrières des châteaux fortsLes rétroviseurs
Publié dans nos expèriences

sciences avec des liquides

Hanaé et Noa nous ont présenté leur expérience.

1-On verse en même temps de l’eau et de l’huile dans un verre

Observations Les 2 liquides ne se mélangent pas L’huile est remontée à la surface

Hypothèses l’huile est grasse elle empêche l’eau de rentrer. Il y a de l’air dans l’huile du coup elle remonte.   Les 2 liquides sont de nature différente et ne peuvent pas se mélanger. Le sirop est épais .

2-on bouche le pot et on secoue:

Observations l’eau est devenue plus claire et l’huile remonte à la surface. Il y a de la mousse. Il y a des bulles qui se forment. C’est peut-être des bulles d’huile.

Hypothèses C’est comme dans le liquide vaisselle on voit des bulles

3-Avec une paille on pousse doucement des gouttes d’eau à la surface de l’huile.

Observations: On voit des bulles d’eau  se former. L’eau va en bas du pot.

Hypothèses/l’eau et l’huile ne se mélangent pas, l’eau est plus « lourde » et descend au fond du pot.

4-un pot est rempli d’eau. On le bouche avec une feuille recouverte de vinaigre. On retire doucement la feuille.

Le vinaigre est resté à la surface. Puis il se mélange avec l’eau. Il n’y a pas de bulles qui se forment.

 

Publié dans nos expèriences

SCIENCES SOUFFLER SOUS UNE FEUILLE

Sophie, Lila, Tania 

1-On roule une feuille de papier on la pose sur la table et on souffle dessous.

La feuille se déplace. On entend une vibration . La feuille s’écrase et devient plate puis elle retrouve sa forme.

Hypothèses L’air sort de dessous et elle s’affaisse. On pourrait essayer d’aspirer toute l’air. Lorsque l’on souffle les bords de la feuille s’affaisse. Lorsqu’on souffle cela chasse l’air.

2-On souffle entre les deux feuilles.

Les feuilles s’écartent. Les feuilles se rapprochent.

Hypothèses Si on serre les feuilles elles s’écartent beaucoup et peu si les feuilles au départ sont écartées.

3- On souffle avec une paille entre les 2 balles de tennis.

Une des deux balles a bougé. il ne s’est rien passé .

Hypothèses les balles de tennis sont trop lourdes, il aurait fallu des balles de ping pong , des billes, des balles rebondissantes, des boules de papier…Ça ne fonctionne pas avec les billes, ni les boulettes de papier.

Conclusion il faut mieux préparer son matériel et ses expériences.

Publié dans nos expèriences

sciences Ali et Noukram

Expérience: une épingle sur l’eau

1-On pose doucement un épingle sur l’eau

Observation: L’épingle  a coulé.

Hypothèses elle a coulé parce que c’est du fer . L’épingle est trop lourd par rapport de l’eau elle n’a pas d’air à l’intérieur pour flotter donc elle coule ( il n’y a pas de place pour l’air ).

2-on essaie avec un bouchon en liège.

Observation et hypothèse: il flotte parce qu’il est léger:

3-on essaie avec une feuille papier pliée

Observation et hypothèse:elle flotte parce qu’elle est légère

4-on essaie avec un bouchon en plastique

Observation et hypothèse/ il flotte (selon la façon dont on le pose il y aura de l’air à l’intérieur .

Questions: Est ce qu’il y a de l’air dans le bouchon , le papier..? On sait que le bois flotte

Analogies: On construit des bateaux avec le bois, des planches à voile , les castors construisent leur abri avec .

 

5-On pose d’abord sur l’eau une feuille de papier on pose l’épingle dessus et on fait couler le papier.

Observation: le papier flotte avec l’épingle, le papier remonte .

Hypothèse: Le papier c’est comme une fusée il remonte . Le papier s’est fait avec du bois donc il flotte et supporte le poids de l’épingle.

Analogie avec les bateaux . Si le poids est trop important le papier coule. (avec un poids de 2 kg ça coule , avec 100 mg il ne coule pas  ) Pour connaitre le poids max il faut faire des essais . Le papier est imbibé d’eau il est donc plus lourd.

Analogie: Le catamaran il y a 2 gros flotteurs  blancs remplis d’air ce sont les bouées du bateau.Il y a des bateaux avec de l’air autour le « Zodiaque »

6-on pose l’épingle dans l’eau et on ajoute du liquide vaisselle .

Observation l’épingle coule on voit des bulles, de la mousse. Il faudrait essayer avec un autre liquide vaisselle. 

Publié dans nos expèriences

sciences Aïdan et Kaïs

La bougie dans le bocal

On allume une bougie et on la place dans un bocal retourné.

Observation la bougie s’éteint.

Hypothèse La bougie s’éteint lorsqu’il n’y a plus d’air, elle ne peut plus respirer . On a chronométré ,la bougie s’est éteinte au bout de 8 secondes.

Hypothèse :La bougie a besoin d’air pour vivre

Analogies: C’est comme une cheminée il y a un petit truc pour amener de l’air . Ce petit truc s’ouvre ou se ferme. C’est un clapet de fumées.

2-On teste avec différents récipients en verre comme une bouteille

On observe que la flamme clignote avant de s’éteindre . On a chronométré la bougie s’est éteinte au bout de 9  secondes. On observe de la buée sur la bouteille . On a l’impression que la flamme grandit avant de disparaitre. On voit de la vapeur sur la bouteille.

3-même expérience avec des Kaplas glissés sous le bocal.

On observe que la bougie ne s’éteint pas .

Hypothèse il reste de l’air et la bouteille laisse passer de l’air pour que la bougie respire.La flamme diminue puis elle a grossi à nouveau. Mais la bougie s’éteint au bout de 20 secondes . Elle a mis plus longtemps pour s’éteindre car il y a de l’air qui peut s’infiltrer dans le bocal. C’est comme nous si on est dans un bocal au bout d’un moment il n’y aura plus d’air pour respirer. Ça fait penser à notre respiration .

4-On place la bougie dans un saladier avec de l’eau . On la recouvre avec un bocal.

Observation La bougie s’éteint au bout de 19 secondes , elle reste beaucoup plus longtemps allumée. L’eau est montée dans le bocal.

Hypothèses L’eau agit sur la bougie , elle refroidit la bougie . C’est comme en apnée sous l’eau lorsqu’elle a utilisé tout l’air qu’il y a. C’est comme la Montgolfière l’air chaud monte dans le haut du bocal. Cela fait de la place pour l’eau. C’est comme la météo.

 

Publié dans Non classé, nos expèriences

Sciences: Un verre d’air Naélya, Shehinez et Soria

Expérience un verre d’air : Naélya, Shéhinez et Soria.

1-On enfonce un verre d’air dans un récipient d’eau on penche tout doucement le verre.     Observations: Le verre parait plus gros . Quand on met le verre l’eau monte dans le bocal . Quand on enlève le verre, l’eau descend. Hypothèses: Le verre prend de la place , le verre est lourd, dans le verre il y a de l’air qui pousse l’eau.  

2-On remplit un bocal d’eau et le retourne. Observations L’air fait remonter le verre à la surface. S’il y a de l’air dans le verre il flotte. Il y a des bulles, l’air s’échappe et le verre se remplit d’eau. Hypothèses: Lorsque le verre se remplit d’eau il  est lourd et va couler. L’air qui s’échappe rejoint l’air de la classe. Liens avec notre vie :A la piscine on a de l’air dans les poumons on ne coule pas . C’est la même chose avec une bouée . A la piscine je souffle l’air je vais au fond.En plongée on respire et on souffle pour monter ou descendre. On remplit la combinaison d’air ou on la vide.

3-On fixe un ballon sur une bouteille coupée ,on enfonce la bouteille dans un bocal d’eau chaude .Observation: Ça gonfle le ballon . Hypothèses : Ça gonfle grâce à la vapeur d’eau.  L’air est chaude le ballon monte .Liens avec notre vie :On  retrouve le même phénomène  avec la Montgolfière.et avec les nuages; l’air chaud  monte et rencontre l’air froid et ça fait un nuage.

Expériences proposées par les élèves / mettre un glaçon très froid dans de l’eau très chaude . Prendre une bouteille fermée avec des glaçons on met la bouteille dans l’eau chaude et on regarde. On place deux glaçons dans un ballon on laisse la bouteille chauffée . Et si on augmentait beaucoup  la température(expérience que l’on ne peut pas réaliser il faudrait un laboratoire ou une pièce équipée).

Publié dans nos expèriences

Les bouteilles sonores:Alexis

Alexis nous a présenté son expérience en sciences. Il a rempli des bouteilles et bocaux en verre avec de l’eau . Arthur dit que plus le récipient est gros, plus ça va raisonner .Alexis a frappé la bouteille et un son est sorti . Miriem dit plus il y a d’eau plus le son est grave.

On observe que selon la différence de taille , de matériel  et de poids ; le son est différent.

Pour que l’expérience soit vraiment scientifique , il aurait fallu les mêmes récipients . On a noté que plus il y a d’eau, plus le son est grave. Si on frappe à un autre endroit (sur le côté de la bouteille) ou quand on lève la bouteille le bruit change ( à cause de la table).   Le fait de remplir la bouteille produit aussi un son. Si on rempli à raz bord il y a du son. Conclusion plus ma bouteille est remplie plus elle est lourde plus le son est grave et inversement.Si on frappe sur le côté ça fait l’inverse .

Juliette propose de  souffler dans la bouteille. Si on se place bien les lèvres, on peut avoir un son .Idée fabriquer un instrument avec des pailles .

Arthur on essaie Coca ou un autre liquide est ce que ça change ?

Si on frappe avec une autre matière plastique bois ciseaux Il y a plus de bruit le métal.

On pourrait construire des instruments de musique.